Pour une émigration de proximité

Pour une émigration de proximité

Pour une émigration de proximité

L’Afghanistan vit en ce moment un drame épouvantable : ce pays est non seulement déchiré entre les talibans et une population qui voudrait manifestement vivre autrement : elle l’a montré pendant ces quelques années « d’interrègne ». À ceci s’ajoute la présence latente de Daech et du terrorisme islamiste intégriste sans compter les différents intervenants extérieurs appelés d’abord au secours puis devenus des occupants mal tolérés. Ses voisins, également, sont loin d’être eux-mêmes innocents. On a du mal à imaginer comment une famille afghane « normale » peut aujourd’hui organiser sa vie dans ce chaos.

Alors bien sûr, il devrait rester la solution de l’émigration mais où, quand, et surtout comment ? Sans même parler des moyens, ni de la volonté – possibilité des autres pays d’accueillir des populations dont les modes de vie sont très différents des leurs. À ce propos, l’un de nos membres, Robert Devos, avait écrit un article assez intéressant sur l’émigration de proximité paru sur EPLF le 18 Avril 2019.
Nous nous permettons, de vous le recommander : il reste tout à fait d’actualité.