Son projet, ses premières mesures… Voici à quoi ressemblerait une candidature d’Eric Zemmour à l’Elysée

Candidat probable à l’Elysée, le polémiste d’extrême droite Eric Zemmour publie jeudi « La France n’a pas dit son dernier mot » (Editions Rubempre), dans lequel il affirme vouloir « agir » contre le déclin supposé du pays. Ses premières propositions sont tournées uniquement autour de l’immigration et de l’islam.

Eric Zemmour n’est pas encore candidat à la présidentielle de 2022. « C’est moi qui choisis le moment », a-t-il fait valoir mardi matin sur RTL, convenant qu’il était actuellement dans une situation « ambiguë » mais qu’il pouvait « faire durer » le suspense tant qu’il le voulait. Le polémiste d’extrême droite, qui vient de cesser son activité de chroniqueur au Figaro puis sur la chaîne CNews, multiplie les prises de parole à l’occasion de la sortie de son nouveau livre, La France n’a pas dit son dernier mot (Editions Rubempre). L’ouvrage se veut la chronique du déclin du pays, contre lequel le journaliste veut désormais « agir ». Cette étape, qui sera accompagnée d’une tournée, est pensée comme le prélude à une campagne électorale, même si Eric Zemmour prévient qu’il ne sera « pas une candidature de témoignage ». 

Crédité pour la première fois mardi de 10% des intentions de vote dans un sondage Harris Interactive, le presque-candidat profite en tout cas de cette rentrée pour décliner son projet politique et ses premières propositions, qu’il souhaite résolument radicales.

Son constat : un « changement de civilisation » menace la France