Au Département, Eric Ciotti va faire voter une subvention à une association contre la démolition du TNN

Lors de la séance plénière du conseil départemental ce vendredi, une délibération sera mise au vote afin de débloquer 10 000 euros pour l’Association de défense de la promenade des Arts. Basée à Lyon, elle s’élève contre la démolition annoncée du Théâtre national de Nice.Stéphanie Gasiglia  Publié le 15/12/2021 à 18:00, mis à jour le 15/12/2021 à 18:01

Le président de la commission des finances du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti. (Photo Dylan Meiffret)

Nice Matin

C’est une délibération qui va faire beaucoup grincer qui sera présentée ce vendredi en séance plénière du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Dans le cadre du fonds départemental d’intervention, la majorité va mettre au vote l’octroi de subventions à plusieurs bénéficiaires, communes ou associations. Et au milieu, 10.000 euros pour l’Association de défense de la promenade des Arts Yves-Bayard.

Dont l’objet est clairement énoncé: « Défense et protection du théâtre de la promenade des arts à Nice (TNN) menacé de destruction; ce théâtre et le musée d’Art moderne et d’art contemporain forment la promenade des Arts, œuvre architecturale d’Yves Bayard; la destruction annoncée dudit théâtre porte atteinte à cet ensemble ainsi qu’au droit moral et à la propriété intellectuelle ».

Ginésy n’a pas tranché sur la subvention au projet d’Estrosi

C’est le nouvel épisode – et sans doute pas le dernier – de la guerre entre Éric Ciotti et Christian Estrosi qui s’est cristallisée localement autour du projet du maire de Nice de prolonger la coulée verte.

Ou plutôt autour de la démolition du TNN et d’Acropolis préalable à l’extension de cette promenade du Paillon. « Une folie économique et budgétaire. Une erreur culturelle, sociale environnementale, architecturale », ne cesse de dénoncer le député niçois depuis novembre.

Une « erreur » que le Département cautionnait pourtant jusqu’à il y a encore deux mois. Le 1er octobre, en séance plénière, les élus votaient les « Contrats de territoire Horizon 2026 ». Parmi les projets financés, on trouvait le « prolongement de la coulée verte: démolition + promenade du Paillon », pour un montant de plus de 7 millions d’euros. Cette subvention a-t-elle du plomb dans l’aile?

Ciotti lance un « Collectif de soutien à Acropolis et au TNN »

Charles-Ange Ginésy, président du conseil départemental, lui, joue la transparence: « Il n’est pas question pour le moment de la remettre en cause, il est question d’essayer de comprendre ce dossier. Aujourd’hui, je m’interroge, je cherche à comprendre. Je n’ai rien décidé. »

Plus mesuré que le patron des Républicains-06: « La position d’Éric Ciotti est tranchée car il s’est forgé une conviction. Il a dû rentrer au cœur du sujet, du projet, ce que je n’ai pas encore fait. Voilà pourquoi je veux me donner le temps de la discussion. »

Ginésy attend également ce qui va sortir de la réunion qui se tient ce jeudi à Nice: Éric Ciotti lance un « collectif de soutien pour la protection du Théâtre national de Nice et du palais Acropolis ». D’ailleurs, poursuit le patron des Alpes-Maritimes: « Le débat à ce sujet n’est pas prévu à l’ordre du jour de la séance du conseil vendredi. Il ne s’introduira que par le biais d’un vœu qu’a voulu présenter le président du groupe de la majorité [Éric Ciotti] ».

Quant à l’association financée par le Département, Charles-Ange Ginésy avoue: « Je ne suis pas au courant, mais cela doit être une association soutenue par le président de la commission des finances », Éric Ciotti. Une seconde pour accuser le coup et il déclare: « Cela va permettre aussi d’ouvrir le débat, alors j’assume. »

Le 9 décembre, le conseil municipal de Nice a voté la démolition du TNN, après avoir reçu l’autorisation de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. C’est pendant la campagne des élections municipales que Christian Estrosi avait annoncé vouloir mettre à terre ces deux bâtiments pour étendre sa coulée verte jusqu’au palais des expositions.